Ton accompagnement vers le mieux-être

Ton accompagnement vers le mieux-être

Le contentement : une clé du bonheur

Le contentement : une clé du bonheur

« Le contentement apporte le bonheur, même dans la pauvreté. Le mécontentement apporte la pauvreté même, dans la richesse. »

Confucius

Si vous vous demander comment être heureux, vous êtes au bon endroit.

  1. Le contentement, un état d’esprit heureux

Heureux est celui qui sait se contenter de ce qu’il a. Peu importe ce vous avez, l’idée est d’accepter la situation telle qu’elle est. Accepter les personnes qui nous entourent et les chérirent pour ça. Accepter la situation financière que nous avons, s’en plaindre n’y changerait rien. Voilà comment accéder au bonheur.

2. Le contraire du contentement : le mécontentement, la plainte

Celui qui se plaint créé une énergie non productive. il ne va pas vers son résultat, l’objectif attendu, à savoir ; plus d’argent, d’amis, ou toute autre chose.

3. Le bonheur ne dépend ni de ce qu’on a ni de ce qu’on fait

De l’extérieur, une personne peut avoir tout mais souffrir de dépression. Un statut social élevé, une situation financière confortable, une bonne santé, des proches qui l’aiment. Effectivement, ces facteurs favorisent le bonheur mais ne sont pas suffisants. Comme c’est écrit plus haut, pour trouver le bonheur, il faut apprendre le contentement, qui est un état d’esprit à adopter.

4. Comment apprendre à se contenter pour être heureux ?

D’abord il faut le vouloir et en être disposé. Il faut vous connaître d’avantage. Pourquoi êtes-vous dans votre situation actuelle ? Si vous êtes dans l’accumulation de matériel mais jamais satisfait, pourquoi ? Et pareil si vous êtes toujours dans le manque. Vous êtes responsable de la situation dans laquelle vous êtes. Vous avez les ressources pour évoluer. Comment faire pour être heureux et évoluer ? Acceptez-le en conscience et passez à la vitesse supérieur. Comme pour les addictions, vous cherchez à combler un vide dans le mécontentement. Quel est-il ? Manque de reconnaissance ? d’amour de soi ? Faible estime de soi ?

5. Etre habitué à se plaindre : s’éloigner du bonheur

Parfois, il arrive que l’environnement et l’éducation favorise le pessimisme le mécontentement. Si vous avez un environnement toxique, acceptez-le et émettez le souhait à vous même à l’Univers ou à Dieu selon vos croyance, de changer. Le désir est la pulsion vers l’action. Vous serez amené à changer si vous en avez envie.

6. La magie de la célèbre Gratitude

S’il y avait une potion magique, ce serait la gratitude. Etre dans la gratitude c’est plus qu’accepter. C’est émettre une énergie plus forte que le contentement. C’est une sagesse. Car c’est voir comme la vie donne inconditionnellement. Voir que la planète nous offre des saisons pour notre évolution, comme les animaux nous donnent de la tendresse sans rien attendre, c’est jouir des caresses du soleil sur sa peau, c’est irradier de bonheur en voyant les couleurs des fleurs chez un fleuriste. Cette sagesse existe naturellement chez l’enfant. Vous pouvez l’observer et l’imiter.

7. Le parfait équilibre entre se contenter et vouloir changer

L’idéal évidemment n’est pas d’être dans un engouement exacerbé pour la vie, sans lucidité. Comme pour tout, il faut trouver la juste mesure entre le contentement, la gratitude et le changement. Vous pouvez tenir un carnet avec votre situation globale : financière, sociale, santé, énergie. Mettez une note sur 10 et les actions à mener pour tendre vers le 10.

8. La finalité du contentement

La finalité est d’être en accord avec votre vie. que vos pensées, vos paroles et vos émotions aient une cohérence. Que vos objectifs soient atteignables et atteints afin d’éviter toute frustration. et tout ceci Consciemment. Et vous, quelle note donneriez-vous sur 10 à votre contentement ?

Comprendre la détermination en 4 minutes

Partager l'article


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram